Pour un meilleur sommeil Feng Shui And Co

Etant Spécialisée dans l’Amélioration du Sommeil, je saurais vous proposer les Améliorations suivantes ou évitements dans vos chambres :

  • Eviter tout appareil électroniques : du téléphone au transistor ou TV … Ils apportent uniquement des champs magnétiques ou stimulis à notre organisme et encore, des lumières bleues à éviter absolument !! Ce qui va perturber considérablement notre champ naturel et la capacité à bien s’endormir. La science recommande d’observer une période de repos de ces appareils qui varient selon les personnes : nous pouvons considérer entre 30 minutes et 2 heures

  • Évitez d’installer un bureau dans la chambre : cela équivaut également pour un enfant ou étudiant ! Préférez cloisonner les espaces de travail et de repos… Si vous n’avez pas d’autres possibilités que d’installer une table ou un bureau dans la chambre à coucher, le mieux est de séparer ces deux espaces, en privilégiant soit une cloison soit un paravent au minimum. Le cerveau doit pouvoir faire la différence entre la pièce de travail et celle qui permet d’avoir un espace personnel. Il est préférable d’avoir un bureau à disposition pour tous les membres du logement ou bien, d’accéder facilement à la table à manger, pour terminer des dossiers ou encore les devoirs des enfants…

  • Les Miroirs : ceux-ci sont à conserver uniquement dans les pièces pour la préparation de l’esthétique. Cela devrait concerner uniquement la salle de bain, l’entrée du logement et s’il y a lieu, un dressing. Bien souvent, des armoires équipées avec miroirs se trouvent dans les pièces à coucher et de plus, face au lit. Ceci est vivement déconseillé par risque de refléter d’une part le corps durant le sommeil et l’âme, qui bien souvent part en voyage la nuit. Des problématiques sur la santé sont à chaque fois observées. Là aussi, il est préférable d’en installer un petit et à l’intérieur de l’armoire, ou bien, de le recouvrir lorsque vous ne vous en servez pas.

  • Objets religieux et familiaux : tout ce qui va attirer votre pensée vers des croyances extérieures à votre intimité personnelle, doit être dans la mesure du possible évitée. Les photos de famille ou encore des enfants en font parti. On dit que les photos des enfants présentes dans les chambres des parents, les empêcherait de grandir convenablement et de couper complètement le lien qui relie les deux (couper le cordon). Il est donc nécessaire pour nos enfants, d’enlever tous les attachements présents, de façon à ce qu’il puisse s’épanouir correctement.

  • Les plantes : celles-ci sont bénéfiques dans toutes les pièces de la maison et selon nos besoins. Cependant elles sont plus rares à pouvoir être présentes dans une chambre. Elles émettent généralement une énergie assez yang, ce qui peut perturber le sommeil pour certains… c’est à essayer, car très personnel ! Le jasmin est un somnifère naturel, la lavande est une plante apaisante reconnue pour ses qualités calmantes et sédatives ; et il en existe quelques autres plantes avec le même genre de propriétés…

  • Tout sauf des couleurs chaudes : il est préférable de mettre des couleurs claires ou neutres, de façon à favoriser le repos. Rappelez-vous que cela doit être un espace calme, accueillant, doux et reposant. La chambre doit rester l’espace favorisant le repos et le sommeil.

  • Évitez tout appareil de musculation courante, des valises invitant au voyage, dans le but de permettre encore une fois le repos du corps et de l’esprit…
  • Le fouillis sous un lit est du même ordre : l’air doit circuler le plus librement possible sous le lit.

Je remet le lien d’un vieil article écrit en décembre 2016 https://sophrologie-drabik.fr/10-astuces-meilleur-sommeil/

La preuve est qu’avec la MAJ les compteurs sont revenus à 0 !! 😉

Bonne lecture et au plaisir de vous accompagner pour retrouver un sommeil équilibré et réparateur…

Contact 06.93.118.358 / contact@sophrologie-drabik.fr

Alimentation et Possibilités !

Quel regard sur notre alimentation ?

 

Il y a presque 2 années, j’ai co-animé un Cercle Mixte, avec hommes et femmes ;), dont le thème était « La Nourriture ». Le sujet exact : « Quelle est votre nourriture, Quelles sont les différentes façons de se nourrir et de s’alimenter ? »

Nous avons forcément parlé d’alimentation dans un 1 er temps, puis du respect de notre Terre associé aux ressources et disponibilités, pour finir sur l’Environnement.

De plus en plus de personnes sont d’accord pour dire : qu’il devient indispensable de respecter dans ses Achats, les légumes et fruits de saison !

Ce qui en découle : de limiter les achats de Produits traités et donc, de se tourner vers une agriculture plus respectueuse, donc raisonnée ou bien, pour ceux qui le peuvent vers le Bio.

De privilégier à cela, les artisans et producteurs locaux.

 

 

https___paysdesaugues.com_wp-content_uploads_2018_10_luxe-les-dernieres-tendances-pour-le-meilleur-rideau-de-cuisine-avec-rideaux-cuisine-moderne

 

 

Hormis ces notions qui deviennent de plus en plus évidentes pour beaucoup et que nous devons transmettre aux générations suivantes, il y a pour moi une autre priorité tout aussi indispensable !

Celle d’être et de plus en plus, à l’écoute de son corps ; lui parler également, apprendre à lui faire confiance… La question devient donc au fil du temps et suite à une meilleure connaissance de Soi :

« Corps (et esprit), de quoi as tu besoin ? » Si vous êtes à l’écoute, il vous orientera vers ce qu’il a besoin dans l’instant !

http___perfect-hydration.com_wp-content_uploads_2019_01_shutterstock_346373249-min

Toutes les réponses sont possibles et variées :

  • Manger tel ou tel aliment, disponible dans votre réserve ou potager ; rester donc dans l’instant sans aller courir au magasin du coin ! Sinon cela s’apparente davantage à une envie 😉
  •  Accepter aussi qu’il veuille jeûner… Si vous sentez que la faim n’est pas réellement présente, comme un matin ou en week-end, après une semaine « chargée » ou après les repas de cantine, Pourquoi ne pas sauter un repas ??
  • Et si la nécessité, était de manger des protéines animales dès le réveil ?
  • Ou encore de manger du cru avant le cuit ? Comme démarrer le repas par des fruits ? 

   Qui vous en empêche ?         Les conventions, les normes, l’éducation socio-culturelle ?   

 

 

Posez-vous la question ? Vérifiez par la pratique du Balancier ou Pendule du corps, pour ceux qui connaissent ou encore en Kinésiologie ?

Donnez-vous cette Liberté d’écouter du mieux possible votre corps… en oubliant les Dogmes et Obligations reçues, fût un temps. Qui sait mieux que vous même, ce qui est juste et sain pour Vous et votre corps ? Votre goût et votre palais, votre estomac et intestins, tout votre appareil digestif, n’est ce pas ?

L’importance il me semble ici, est l’équilibre des repas dans une vision d’ensemble ! La viande devrait être occasionnelle et de très bonne qualité : AB si possible ou similaire, ou bien connaître les élevages, méthodes de productions et d’abattages.

Elle contient bien souvent de nombreux produits toxiques pour l’Homme (antibiotiques, pesticides, insecticides etc) ce qui n’est plus un secret pour beaucoup et qui, à fortes doses ou à force de consommation, créent nos maladies du siècle (cancers et maladies auto-immunes).

Hormis la pénibilité environnementale, le grand dilemme est que les éleveurs doivent également en vivre ; je reste pourtant persuadée, que la consommation animale empêche une certaine Libération de l’esprit… A ce propos, de nombreux religieux n’en consomment pratiquement pas et sont dans ce sens semi-végétariens. Ils préfèrent les œufs, le poisson, le fromage et les yaourts.

Pour eux, la viande ne permet pas la légèreté de l’Esprit et du Corps. La viande est présente uniquement dans les grandes fêtes religieuses.

Là aussi, il est bien de faire travailler l’économie locale et de la préserver ainsi, en achetant aux éleveurs locaux !

Lorsque vous apprenez à vos enfants à en faire de même, que vous lâchez vos croyances culinaires, ils deviennent eux aussi, libres de choisir ce qui est bon pour eux !

J’entends bien sûr, de respecter un minimum vital et d’enlever tout ce qui peut-être néfastes pour eux et vous (plats préparés, additifs alimentaires en surnombre, produits sucrés, grandes enseignes snack et fast food etc) !

Pour leur éducation, il est cependant nécessaire qu’ils goûtent à tout : cela leur permet de connaître et de mieux comprendre la valeur du respect des autres et d’eux même. Mes filles ont choisies d’elles-mêmes, d’éliminer un « grand » snack réputé et que beaucoup raffolent (Beurk !), après quelques essais. Car leurs corps leurs ont soufflés un non catégorique (douleurs abdominales, diarrhées et nausées). Lorsque leurs petits copains en parlent et sont heureux d’y aller, elles s’interrogent et ne comprennent pas que l’on peut puisse aimer cette forme d’alimentation !?  Ceci dit et entre nous, si vous éliminez le jouet accompagnant, les enfants mangeraient-ils tout autant à leur faim ???

 

Voici à mon avis personnel, la vision intéressante de respect à proposer à vos enfants :

  • D’une part, pour la personne qui a préparé le repas, celui qui a veillé à faire pousser ou grandir ce qui lui est présenté, pour remercier Terre-Mère de nous donner accès à ses productions, pour toutes les personnes qui ont contribuées à ceci et faire, qu’ils ont à manger dans leur assiette.
  • D’autre part pour qu’il connaisse le goût de l’aliment proposé et non seulement de juger à la vue, l’odeur ou le toucher. D’accéder à tous ses sens avec cet aliment et de mieux comprendre l’adage « l’Habit ne fais pas le Moine ».
  • Et enfin, d’apprécier la valeur de ce qui lui est offert, également en Société lorsque cela lui sera présenté. Il pourra échanger en discussion : pour les différentes façons de faire et de cuisiner l’aliment, de le présenter etc
  • Le respect pour l’animal qui a donné sa vie.

 

 

L’enfant aura une possibilité quand à sa santé, de choisir ce qui est bon pour lui. D’avoir les bienfaits de cet aliment et aussi, la reconnaissance de son corps en grandissant. Surtout lorsque survient des intolérances ou allergies, celui-ci sera paré à reconnaître les 1ers signes d’inconfort.

Goûter un aliment veut finalement dire : effort d’aller à la rencontre de l’inconnu, peut-être se surprendre à aimer alors que tout le contraire l’envisageait ! Également de « ne point juger avant de connaître » !

Goûter pour rappel, c’est une petite mesure pour le parent bienveillant à hauteur de l’âge de l’enfant.

Le laisser expérimenter et aller à la découverte de l’appropriation de son corps en fait partie.

Rassurez-vous : Aucun enfant ne s’est jamais laissé mourir de faim ! Et puis tout ceci, vaut bien pour Vous aussi ! 🙂

 

 

 

 

10 astuces pour un meilleur sommeil

bien_dormir-0

1- Préférez manger tôt et léger, pour aller au lit plus rapidement. Ceci s’applique aux personnes qui le peuvent…

Dans tous les cas, respectez votre rythme : choisissez entre le repas du midi et le soir, celui qu’il sera plus facile pour vous, de rendre léger ! 

2- Débranchez au plus vite vos écrans (TV, tablette, jeux, téléphone) : au minimum 30 min avant le coucher et 2h avant, selon des études récentes …. La sécrétion de mélatonine (hormone essentielle du sommeil), peut être interrompue si nous sommes exposés aux rayons bleus des écrans sur un temps prolongé (2h). Le niveau d’éveil se voit augmenter et retarde en conséquence l’endormissement.

Préférez donc des activités calmes et de détente avant le coucher, telles que la lecture, l’écriture, la relaxation…

3- Douches et bains chauds après 16h sont déconseillés, car la température corporelle augmente et favorise l’éveil.

4- Évitez de la même façon, de faire du sport en fin de journée : il fait augmenter la température corporelle. Il vaudra mieux pratiquer tôt le matin ou bien encore le midi.

5- Il est conseillé de peu chauffer la chambre à coucher, soit 20°C maxi. Cela permet d’abaisser la température corporelle pour un meilleur sommeil.

6- Egalement, des volets fermés entièrement, contribuent à la sécrétion de la fameuse mélatonine, permettant une meilleure récupération du corps !

7- Ecoutez votre corps : dès les 1ers signaux et dès que vous le pouvez, ralentissez l’activité et préparez votre coucher. Respectez dans la mesure du possible votre besoin en temps de sommeil.

8- Pour vous couper de votre journée, vous pouvez imaginer laisser à votre porte d’entrée de la maison ou bien de la chambre, toutes vos préoccupations de la journée écoulée… Déposez « vos valises » et faites la coupure en exprimant à haute voix, votre désir de poser vos soucis et fardeaux. En les mimant s’il le faut !

9- Faites quelques exercices de respiration ou étirements doux. Soit debout près de votre lit et avant de vous coucher, ou bien allongé pour vous détendre et vous apaiser.

  • Imaginez vos poumons se gonfler comme un accordéon : vous pouvez placer vos mains de chaque côté, sur vos côtes et les gonfler à l’inspire. A l’expire, dégonflez cet accordéon. Déchargez toutes vos tensions de la journée !
  • Imaginez ensuite votre ventre comme un ballon à gonfler sur l’inspire. Soufflez pour le dégonfler et expulsez toutes vos tensions, angoisses, problématiques…
  • Vous pouvez également après avoir inspiré, tendre tout votre corps ou bien procéder par « parties de corps » et souffler pour tout relâcher.

Ressentez les bienfaits de ces exercices !!

10- Constituez un Journal de Gratitude : Identifiez 3 événements positifs de votre journée (pour commencer) ; concentrez-vous sur les aspects positifs du quotidien, pour amoindrir le stress et l’anxiété.

Ex.: un rayon de soleil, un repas partagé, un coup de fil surprise, un sourire échangé, …

Notez tout aussi bien vos succès et réussites, ce qui va nourrir votre estime et confiance en vous-même.

Le matin ou en cas de déprime ou d’oubli, vous pouvez relire les plaisirs de la veille pour vous booster !! 🙂 Augmenter au fur et à mesure votre liste positive deviendra un réflexe !

Testez ces astuces et faites vos retours ou constations, si vous le souhaitez…

Très belles nuits en perspective 

ob_c5df2e_le-sommeil-profond

J’ai des soucis d’organisation… Que puis-je faire ?

Pour réussir à mieux s’organiser et éviter de trop se projeter mentalement, il est intéressant de tenir un agenda de ses activités hebdomadaires. Que cela concerne : le rangement / ménage, courses, cuisine, mais aussi vos rdv bien-être, loisirs, sport, appels téléphoniques, rdv amicaux… et tant d’autres possibilités peuvent être notées ici.

Dans notre vie professionnelle et dans la majorité des cas, nous programmons RDV et réunions à l’avance. De la même façon, vous allez programmer vos loisirs, rdv personnels ou objectifs à atteindre pour la semaine suivante, voire les 10 ou 15 jours suivants étant encore ce qu’il y a de mieux !

Cela vous permet de vous repérer dans le temps et d’arrêter d’y penser tant que la besogne en question n’est pas accomplie… votre cerveau va alors « se reposer » davantage sur cet agenda.

  • Préparer votre planning sur les 15 jours suivants, au calme et le week-end peut vite devenir une priorité !
    • Ensuite, vérifiez chaque soir votre emploi du temps et ajustez-le si nécessaire.
  • Préparez vos vêtements chaque soir (et ceux de la famille), ainsi que vos sacs prêts à partir. Que tout soit opérationnel pour le lendemain matin ! Vous allez gagner en temps et en énergie…

Il va falloir respecter votre planning le plus possible, pour éviter de remettre à plus tard vos actions tout en PRIORISANT celles-ci :

scr_1373103494-700x525

  • URGENT / A faire dès que possible / Peu attendre un peu…
    • Vous pouvez y mettre des couleurs ou de la ponctuation
      (par-exemple : ! !! !!!)

 

Vous allez gagner du temps et pourrez davantage vous repérer. De même, vous apprendrez à relativiser, lâcher prise ou vous remettrez simplement à plus tard le caractère non-urgent et votre « cheval mental » se calmera !

Vous vous sentirez encore plus apaisé…

Rien ne vous empêche pour autant, d’innover et de rajouter des actions si vous le souhaitez au cours d’une journée. Si vous avez une envie particulière, donnez-vous encore ce droit ! Sans trop vouloir en faire pour autant …

 

L’importance du Zéro fouillis

Il est intéressant d' »observer » la manière dont nous fonctionnons : êtes-vous du genre fouillis ou maniaque ?
Il faut parfois s’auto-raisonner et suggérer également aux personnes qui vivent avec vous, de ranger au fur et à mesure !

A moins que cela ne dérange personne bien-entendu… 🙂

Échangez avec tous, pour trouver des solutions réalisables et entendables par tous. Quitte à les répertorier et répartir ensuite les tâches ménagères. Peut-être l’un de vous est meilleur pour le rangement et l’autre pour la poussière : Apprenez ainsi l’entraide familiale et Priorisez ici également !

Faites-en un jeu sans y mettre trop de challenges non plus ! Nul n’est Roi de la serpillière, lâcher un peu du lest , surtout si vous avez des enfants et animaux. Expliquez leur aussi, que si l’on range au fur et à mesure, il n’y a plus besoin de ranger plus tard et en plus de chercher ! C’est un gain de temps certain et « une prise de tête » évitée.

Il est intéressant de s’observer pour cela et de s’auto-raisonner.

Egalement vous pouvez accompagner l’enfant dès ses 15 mois pour qu’il range avant la nuitée. De la même façon, l’accompagner dès ses 18 mois pour qu’il range une activité avant d’en sortir une autre. Cela deviendra ensuite plus facile pour lui de le faire en grandissant et seul. Cela deviendra un réflexe.

enfant-menage-200x300

Cependant si votre conjoint(e) est fouillis, demandez-lui de l’être dans la mesure du possible, avec ses affaires et en dehors de vos affaires communes ; évitez pour autant, d’aller dans son espace et ses affaires et de lui faire des reproches par la suite.

Dans plusieurs cultures dont le Feng-Shui, il est recommandé de trier sa maison et de la débarrasser de ce qui est cassé, abîmé ou simplement inutile ; ce tri est souvent réalisé au Printemps et à l’Automne. Si vous vous délestez de choses inutiles, vous aurez un gain de place et vous vous sentirez réellement moins encombrés !

 

Préparer ses menus à l’avance

Certain(e)s préparent leurs menus à l’avance et ce, pour 3 mois !

sans-titre-3Vous allez consacrer peut-être 1h par Trimestre pour établir vos menus et liste de courses en conséquences. Pour la suite, il n’y a plus qu’à rentrer chez vous et préparer ce qu’il faut !
C’est un gain de temps et d’argent pour beaucoup qui pratiquent.

Pour ma part je n’applique pas cette méthode et je pense qu’il faut adapter en fonction de son quotidien.
J’ai la chance de pouvoir « jongler » entre ma vie de famille et mon travail : je reste donc à l’écoute de mon corps et lui donne ce qu’il peut me réclamer. En d’autres termes, je me permets d’accéder à mon envie du moment tout en restant dans le côté raisonnable. Je respecte les saisons et mon corps sait ce que je possède dans ma réserve. Dans tous les cas, mes envies culinaires viennent plus au moment des courses et se ressentent sur mes achats…

Donc personnellement, je fais mes grosses courses 1 fois par mois et fais mes provisions de ce côté. Ensuite pour mes fruits et légumes, comme je privilégie le frais et le bio, je vais 2 fois dans la semaine chez le primeur (début de semaine et le vendredi soir pour le week-end).
Il m’arrive de faire des courses express s’il vient à me manquer de quelque chose d’urgent et généralement, cela concerne plutôt les enfants.

Il est certain que mon fonctionnement serait différent, si mon métier était autre et si j’habitais en grande ville ou bien en campagne, où je serais plus autonome côté potager par-exemple !

 

Je souhaite que ces quelques astuces vous ai éclairés ou bien simplement aidés à créer vos propres idées pour mieux vous organiser et moins vous prendre la tête !

Merci pour vos retours et n’hésitez pas à partager vos expériences,
cela est toujours enrichissant !

Comment bien anticiper sa rentrée

Lorsque vous aurez lu cet article, comme moi, vous éviterez de commettre à nouveau certaines erreurs …
Pour bénéficier d’une rentrée plus Zen, il faut s’y préparer et ce, avant votre départ en vacances !

Je m’expliques : si quelques jours avant de quitter votre bureau ou votre travail, vous aménagiez votre rentrée ? Et oui déjà me diront certains… Mais, vous aurez ainsi pris de l’avance et surtout, de la sérénité à quelques jours de cette fameuse rentrée. Alors vous allez certainement me dire : « C’est logique ! » … Mais encore, faut-il s’y tenir ! Et pour cela, il y a quelques astuces. Alors suivez le guide …

Tout d’abord, il va falloir vous fixer des objectifs : c’est à dire, avoir une vision plus claire de votre prochaine rentrée. Faites en 1er le Bilan de cette année écoulée. Notez les aspects négatifs que vous voulez voir changer. Par-exemple, dans votre façon de faire ou d’être, dans vos relations avec votre entourage social ou professionnel, vos envies de changement …

Déterminez ensuite les améliorations que vous allez pouvoir y apporter : rentrer avec le sourire, être plus avenant(e) dans votre façon d’aborder les gens, dans votre habillement plus coloré, démarrer un sport ou une nouvelle activité, prendre davantage de temps pour vous, réorganiser votre travail …

stress de la rentréeEnsuite, prenez de l’avance sur votre planning ou agenda de la rentrée : prenez les RDV incontournables de la rentrée si vous le pouvez bien entendu (médical, social, administratif, esthétique, …).
Au retour vous aurez ainsi moins de stress et moins d’urgences à gérer.

Il en est de même pour votre planning de travail. Si vous le pouvez toujours, planifiez avec vos collègues les réunions ou RDV de travail, bouclez les derniers dossiers ou notez bien de façon apparente, où vous vous en êtes arrêté (post-it, stabilos de couleurs, note de synthèse). Cela vous permettra d’avoir les idées plus claires, lorsqu’il sera venu le moment de reprendre et de savoir exactement où vous en êtes ! De la même façon, si vous avez des idées avant de partir, notez les au propre, pour les étudiez à votre retour …

Viens le temps de se déconnecter et de souffler pendant vos vacances. Votre esprit est davantage serein et vous passez de meilleurs moments, car vous savez exactement où vous en êtes et là où vous devrez reprendre !. De nouvelles idées et envies fructueuses pourront émerger par la suite, car votre cerveau est plus disponible à la nouveauté. Réfléchissez-y !

Prévoyez-vous toujours un sas de décompression. Avant comme beaucoup, je rentrais au dernier moment de vacances, parfois même la veille de ma reprise. Fatale erreur ! Il faut sourire quand je dis cela, car nous avons tous commis cette erreur au moins 1 fois …

Avec le temps grandissant et les enfants, j’ai ressenti que cela n’était plus possible. Il vaut mieux, se réserver 2 ou 3 jours sans rien ! Ni RDV, ni reprise. Car c’est le moment d’atterrir en douceur, de reprendre contact avec son chez soi, son environnement, son quotidien et ses habitudes… Peut être y aura t’il même, un brin de ménage, quelques lessives, des appels … Bref, reprendre la Vie là où on l’a laissé, le temps de s’évader.

bonne-rentree