Les personnes en situation de handicap

Se réconcilier avec soi-même grâce à la Sophrologie

La Sophrologie vous aide à vous reconnecter à votre corps, vos sensations, vos ressentis à travers des techniques accessibles à tous. Elle permet de prendre conscience de ses sensations corporelles, via la respiration, les mouvements du corps et la visualisation d’images positives.

Je vous invite à consulter pour cela les pages La Sophrologie c’est quoi ? et Dans quels cas ?

Comme vous pourrez le constater, la Sophrologie peut aider toute personne en situation difficile, en souffrance physique ou psychique, mais également dans la recherche de soi-même. Elle permet  de retrouver confiance en soi et en la Vie, de mieux accepter les événements, surtout lorsque l’on se sent démuni ou en situation d’abandon de la part de son entourage. Ou au contraire, lorsque celui-ci est intrusif …

Face au handicap, à la maladie, aux regards des autres, suite à un accident, en situation douloureuse… Nous avons parfois l’impression, de mener ce combat seul(e).

Je parles ainsi, car je connais bien cette problématique !

Mon expérience

A 13 ans j’ai eu un accident de vélo qui m’a causé depuis, des troubles physiques et donc psychiques. J’ai depuis des épanchements de synovie récidivants au genou droit, qui se manifestent lors d’une fatigue ou en fonction des situations douloureuses et émotionnelles que je vis. J’ai subi de nombreuses ponctions et infiltrations, des examens de toutes sortes (prises de sang, explorations, radios, scanners, …). Des douleurs diffuses et parfois localisées sont apparues. En fait j’ai développé des rhumatismes inflammatoires de  type Spondylarthrite ankylosante. Je connais donc bien les désagréments de la maladie : douleurs à gérer, vie professionnelle et parfois même sociale à repenser, pratique sportive et de loisirs, moral en baisse, …

Nul ne peut comprendre ce qu’il se passe pour nous intérieurement. C’est pourquoi il est  nécessaire d’être et de se sentir accompagné dans ces moments douloureux.

Quelques temps après ma chute, j’ai rencontré la Sophrologie. La maladie n’étant pas diagnostiquée, j’ai été accompagnée sur quelques séances « pour me sentir mieux dans ma peau ». En fait j’ai compris un peu plus tard, que c’était les malaises sous-jacents de la maladie, la non-compréhension de mon entourage (social, professionnel et familial), qui faisaient que je me sentais mal. Le diagnostic n’était pas donné d’une part et le fait que ce mal est invisible, il était compliqué pour moi de me positionner face aux autres …

Bien que jeune, la pratique de la Sophrologie m’a permis de me sentir mieux, davantage reliée avec la personne que j’étais et mes convictions de l’époque, d’être plus calme et sereine. Les douleurs ont pu être ainsi mieux gérées et amoindris dans le temps. Mais dès que des événements extérieurs difficiles ou traumatiques survenaient, je rechutais de plus belle.

Aujourd’hui avec l’âge adulte, mes expériences de la vie et mon métier de Sophrologue, je me suis apaisée, j’ai appris à prendre du recul face aux malaises, également à gérer mes douleurs et les amoindrir et … Surtout m’accepter pleinement en portant un autre regard sur moi-même. Je me suis adaptée et c’est ainsi que j’ai repris d’autres loisirs, en apprenant surtout, à me respecter et poser des limites. Ma vie sociale s’est donc ajustée et de nouveau remplie.

Les techniques sont simples, efficaces et réalisables par tous ; cela demande juste de la persévérance et de la pratique. Le Sophrologue est là pour vous encourager, vous accompagner vers la voie du bien-être et être l’oreille attentive, que votre entourage ne peut donner …

Pour les personnes qui ne peuvent faire les gestes, juste y penser suffit. Cela paraît magique, et pourtant ! Le  cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est vécu et ce qui est imaginé, donc entre le réel et l’abstrait. Il enregistre l’action pensée et va activer les zones cérébrales concernées. Le cerveau « vit » le geste comme s’il était vraiment réalisé ! C’est extraordinaire et pourtant cela a été aussi prouvé !! Ma fille dirait : « Comme pour de vrai ». Les enfants ont si souvent des paroles remplies de vérité !

C’est ainsi que l’on se reconnecte dans la globalité de son corps et que l’on s’envisage à nouveau, sous un autre angle que : le malaise, la maladie, le handicap …

En quelques séances, il est possible d’être autonome, de réussir à dépasser des situations déplaisantes et d’envisager la vie de façon plus sereine. Cette approche ne se substitue en aucun cas aux suivis déjà mis en place (kiné, rééducation, psychologue, spécialistes, …). Au contraire, cela peut se faire en travail pluri-disciplinaire et je me mets pour cela en relation avec les personnes qui vous suivent.

Cela apporte également plus de confiance, reconnecte à ses potentiels, apprends à mieux gérer ses douleurs et à poser ses limites … pour se sentir à nouveau libre. Les malaises prennent alors moins de place dans votre vie.